www.aviso-asbl.be

AVISO-Logo-400px.jpg

• AIDE AUX VICTIMES DES SECTES • BIENVENUE •

 

  Un aviso est un navire rapide de lutte sous-marine et de surface

                                                        •  Dernière mise à jour :  20/09/2018    

 Baisse générale de la vigilance

Des associations françaises visant la lutte contre les sectes ont dénoncé la baisse de leurs subventions dans le "Journal du Dimanche", alors que près de 500.000 personnes semblent être "sous emprise" dans l'Hexagone, dont 50.000 enfants...

Moins d'intérêt et moins de financement. C'est, en substance, la critique adressée aux autorités françaises par les deux principales associations luttant contre le phénomène sectaire en France : "En quelques années, nous sommes passés de 120.000 euros à 

Picard.jpg

20.000 euros par an versés par l'État", note la présidente de l'Union nationale des associations de défense des familles et de l'individu victimes de sectes (UNADFI), Catherine Picard (notre photo), qui est l'une des figures historiques de la lutte contre gourous et gourelles. "Plus de groupe de travail à l'Assemblée nationale, plus d'études, rien. Et l'an prochain, ce sera peut-être zéro !", avertit-elle. Constat similaire pour le "Centre contre les manipulations mentales (CCMM), qui parle d'une diminution importantes des subventions.

Voilà pour la France. Et en Belgique ? Si le CIAOSN, ce Service public autonome qu'est le réputé "Observatoire des sectes" comme on dit plus simplement, reste très actif, on sait que c'est avec des moyens vraiment limités. Quant aux associations bénévoles, AViSO en avait fait l'expérience à l'heure de son déploiement : sur 42 grandes entreprises sollicitées en mécénat, 6 avaient répondu "non", et les autres étaient restées muettes - sans aucun intérêt.

Merci à la Province de Liège et au CPAS de Bruxelles pour leur aide ponctuelle. Ainsi qu'à 4 élus, lesquels avaient financé le projet de leur poche.

Lire l'article

 

 Retour au tribunal pour le "Père Samuel"

La presse a largement fait écho de cette relance judiciaire après que le "prêtre" (non reconnu par l'Eglise) ait déjà été attrait au tribunal pour des actes douteux. Que cela donnera-t-il cette fois, à Charleroi ? Au menu : des opérations financières importantes et suspectes, des actes éventuellement contraires aux lois sur les pratiques médicales - mais les charges pour faits de moeurs ont été abandonnées.

Lire la compilation de WORDPRESS, au départ d'articles de SudInfo, de l'Echo et de RTL Info.

 

Bon à savoir

Broyeurs de conscience

"Le mal existe, mais pas sans le bien, comme l'ombre existe, mais pas sans la lumière"

Alfred de Musset

Il s'en est vendu près de deux mille exemplaires, depuis sa publication. Mais ce livre est désormais épuisé. Une version neuve est en projet. D'accès aisé, à la fois essai de réflexion et référence pratique efficace, ce livre a pu en aider beaucoup à détecter un mouvement sectaire et à en reconnaître les méthodes de recrutement.

Quels sont les plus actifs d'entre eux dans notre pays ? Que font les pouvoirs publics ? Quid des enfants ? Quelles précautions prendre ? Comment réagir ? Voilà quelques aspects seulement du phénomène que l'auteur, André Frédéric, abordait dans un ouvrage tout public, car son aspect pédagogique était essentiel.

Taillé dans un langage clair et accessible, Broyeurs de conscience se lisait d'ailleurs aussi comme un bon mode d'emploi. A bientôt pour une version encore améliorée.

Haut de page

 

AViSO - Aide aux victimes des sectes - asbl   |   16, rue de la Charrette - 4130 Tilff   |   0494 31 22 01   |   contact@aviso-asbl.be
Copyright www.aviso-asbl.be © 2013 - 2015. All Rights Reserved.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre politique d'utilisation des cookies.